SANTÉ ALIMENTAIRE

La préoccupation première des personnes sans abri est de trouver un toit, de mettre en sécurité, de manger ce qu’elles ont sous la main. La question d’une alimentation équilibrée sur le plan nutritionnel n’arrive que très loin dans l’échelle des besoins. La santé alimentaire des personnes en situation de précarité préoccupe heureusement de plus en plus d’acteurs du social. Dans le secteur sans-abri, cette préoccupation vient se heurter à la réalité financière des associations et à sa conséquence directe : le recours aux partenaires de l’aide alimentaire qui redistribuent quantité de produits de piètre qualité sur le plan nutritionnel.

Sachant que les maladies cardio-vasculaires liées à une mauvaise alimentation constituent une des premières causes de mortalité du public sans abri, et considérant la santé alimentaire comme un droit fondamental, L’Ilot a fait de cette question une priorité.

  • Approvisionnement prenant en compte les enjeux de l’alimentation durable (La Collecte de L’Ilot et C.A.B.A.S.)
  • Production de fruits et légumes (Le Potager de L’Ilot)
  • Sensibilisation et formation aux enjeux de l’alimentation durable (C.A.B.A.S.)
  • Offre de repas sains et équilibrés (maisons d’accueil et centre de jour)
  • Vente de repas qualitatifs au secteur bruxellois de l’aide aux personnes sans abri (Les Tournées de L’Ilot)
Chiffres clés 2018

77 tonnes de collecte alimentaire servant le centre d’accueil de jour et les 3 maisons d’accueil de L’Ilot
2 tonnes redistribuées vers les partenaires du secteur sans abri
290 colis alimentaires distribués