• 28 septembre 2021

ISSUE : un projet innovant d’accompagnement et d’inclusion par le logement temporaire

ISSUE : un projet innovant d’accompagnement et d’inclusion par le logement temporaire

150 150 L'Ilot

En date du 1/09/2021 et depuis le début du projet en mars 2020 :
– 41 personnes sans-abri ont intégré 24 logements ISSUE, grâce à une collaboration avec 4 partenaires-logement.
– 51 personnes sans-abri ont été accompagnées dans le cadre d’ISSUE, y compris des squatteurs.euses, les ami.e.s et la famille des personnes en logement temporaire.
– Pour 13 personnes, le logement temporaire a été un tremplin vers le logement durable.
– Pour 15 personnes, le logement temporaire a permis une mise en ordre administrative.

Pour qui ? Pourquoi ?

Constatant que le nombre de personnes sans-abri augmente en Région de Bruxelles-Capitale, que de nombreux logements restent vides à Bruxelles, et que les centres d’hébergement sont saturés, L’Ilot, DIOGENES, le Smes, Pierre d’Angle et le New Samusocial ont décidé de mutualiser leurs expertises pour créer ISSUE. Ce projet innovant nait de la volonté de penser les choses différemment et de proposer une alternative complémentaire aux dispositifs existants dans le secteur d’aide aux personnes sans-abri.

Dès lors, le projet ISSUE a pour objectif l’inclusion sociale grâce à une offre de logement individuel temporaire et un accompagnement social sur mesure.

Comment ? Des partenaires multiples et une méthodologie innovante.

Le projet ISSUE, financé par la COCOM et soutenu par Bruss’help, se concrétise grâce à des conventions d’occupation précaire signées avec des opérateurs du logement, publics ou privés, tels que des Sociétés Immobilières de Service Public (SISP), des Agences Immobilières Sociales (AIS), CityDev (Société de Développement pour la Région de Bruxelles-Capitale) ou d’autres partenaires qui voudraient contribuer à la réalisation de la mission d’ISSUE. Ces logements sont individuels.

ISSUE saisit l’opportunité de logements vides pour permettre à des personnes sans-abri de s’y installer temporairement.

C’est selon une méthodologie innovante déclinée en 3 axes opérationnels que les cinq organisations travaillent ensemble à l’accompagnement adapté des personnes grâce au logement temporaire.
Ainsi, chaque axe a été développé afin de répondre à des besoins spécifiques :

Axe 1 : l’insertion par le logement via un coaching intensif – Axe porté par la Cellule Capteur et Créateur de Logements de l’Ilot –

– Public cible : personnes disposant de revenus stables et désireuses d’intégrer un logement durable

La Cellule Capteur et Créateur de Logements (CCL) de l’Ilot sert en logement digne, accessible et durable 26 services envoyeurs accompagnant des personnes en situation de sans-abrisme ou de grande précarité sur la Région Bruxelloise, et ce selon un système d’attribution adopté par son comité de pilotage. En tant qu’opérateur de l’axe 1 du projet ISSUE, la CCL ouvre l’accès aux logements ISSUE à ses partenaires.

Le logement temporaire ISSUE aide à la mise en place d’un coaching intensif par un duo de facilitateurs.trices (un.e agent immobilier et un.e travailleur.euse social.e). La stabilité offerte par le logement temporaire permet une meilleure adhésion au coaching, facilite la présence de la personne aux démarches administratives et permet, grâce à une première expérience de logement, une préparation approfondie en vue de l’entrée en logement durable.

Depuis le démarrage du projet ISSUE en mars 2020, l’axe 1 a servi 9 services envoyeurs de la CCL en offrant un logement ISSUE à 11 personnes et en accompagnant un total de 17 personnes (y compris invité.e.s d’occupant.e.s et personnes accompagnées hors logement). Parmi ces 17 personnes accompagnées : 9 sont entré.e.s en logement durable, un.e en logement de type Housing First, un.e en logement de transit, un.e en Maison d’Accueil et un.e en colocation de jeunes. À l’heure actuelle, 4 personnes occupent toujours un des logements du projet ISSUE.

Axe 2 : Répit, repos et ouverture de droits pour des personnes en situation de sans-abrisme de rue – Axe porté par DIOGENES, Pierre d’Angle et le Samusocial –

– Public cible : personnes en rue ayant un grand besoin de repos physique ou psychique ; qui s’autoexcluent des centres d’hébergement d’urgence ; exclues des dispositifs d’urgence sociale ; qui utilisent les dispositifs d’urgence à long terme.

Il s’agit dans cet axe de proposer un temps de répit et de repos grâce au logement temporaire. Ni le statut de séjour ni la situation administrative et financière ne sont une condition d’accès. En ce sens, la gratuité du logement et la domiciliation sont essentielles car elles permettent d’entamer des démarches administratives, notamment pour des personnes en statut précaire. L’accompagnement personnalisé contingent au logement permet de travailler à l’ouverture des droits, à l’adhésion à l’aide et aux soins, à la remise en ordre administrative de la personne, etc.

Axe 3 : Accès à un logement de transit en vue d’une (ré)intégration dans un logement de type ‘Housing first ’ – Axe porté par DIOGENES et le Smes –

–  Public cible : personnes sans-abri particulièrement fragiles en raison d’un cumul de problématiques notamment de santé mentale et d’assuétudes et qui visent une sortie définitive de la rue, personnes qui ne sont plus en mesure temporairement de fonctionner avec les contraintes d’un logement classique.

Pour ces personnes, bénéficier d’un logement ISSUE et d’un accompagnement psycho-médico-social global associé permet un accompagnement (intensif) à la recherche d’un logement pérenne et constitue un tremplin vers le logement durable.