Bruss'help : Chloé Thôme
  • 17 mars 2021

Dénombrement 2020 – le nombre de femmes en situation de sans-abrisme et mal logement en augmentation

Dénombrement 2020 – le nombre de femmes en situation de sans-abrisme et mal logement en augmentation

1024 683 L'Ilot
5.313, c’est le nombre de personnes qui en novembre dernier étaient en situation de sans-abrisme ou de mal logement en Région bruxelloise contre 4.187 en 2018.

 

Selon les dernières statistiques fournies par Bruss’help, les femmes représenteraient 20,9% du sans-abrisme sur le territoire régional bruxellois. Pour cette même région, les enfants, très majoritairement pris en charge par les femmes, représentent quant à eux 17,6% du phénomène sans abri.

Encore largement méconnu et sous-estimé en raison notamment des stratégies d’évitement de la rue mises en place par les femmes elles-mêmes, le sans-abrisme féminin existe.

1110 femmes ont été comptabilisées en situation de sans-abrisme ou de mal logement au mois de Novembre 2020. Même si le pourcentage de femmes par rapport au pourcentage d’hommes a diminué, nous observons bel et bien une augmentation de 17,7% du nombre de femmes. Si leur présence dans l’espace public a diminué (51 femmes contre 84 en 2018), une personne sur trois en hébergement d’urgence et centre d’accueil est une femme. Comme précisé par Bruss’help, les centres d’urgence et les hôtels de crise ont également accueilli de nombreuses femmes victimes de violences conjugales, phénomène en forte hausse durant l’ensemble de l’année 2020.

Pour échapper aux risques d’agression en rue, les femmes vont d’abord préférer les solutions de débrouille : une nuit dans la famille, une autre chez des amis, une autre encore dans une voiture ou un squat. L’espace public, encore majoritairement pensé par et pour les hommes, est source de danger pour les femmes en particulier, qui deviennent de véritables proies.

Pour plus d’informations concernant la spécificité de l’accompagnement des femmes en situation de sans-abrisme, consultez notre rubrique « comprendre ».